Séance de coaching professionnel

Le coach est un thérapeute du domaine professionnel.

 La thérapie comportementale est un outil tout à fait adapté au domaine de l’entreprise pour allier la satisfaction individuelle à l’efficacité de l’entreprise.

Quels seront les résultats attendus pour l’entreprise ?

• Efficience professionnelle : si vos collaborateurs sont satisfaits, ils travaillent vite et avec qualité.
• Climat de travail positif : pour résoudre ou atténuer les difficultés relationnelles les personnes vont apprendre à être calmes et posées.
• Travail pertinent : remplacer un climat de stress pénalisant par de l’émulation positive.
• Rendement : lever les blocages personnels pour bénéficier des capacités d’un collaborateur.
• Prise de poste : facilité l’adaptation personnelle pour accélérer la montée en efficacité.

Que vont y trouver les personnes ?

• Du confort en allégeant les aspects relationnels et émotionnels pesants. • Plus de souplesse et d’adaptabilité.
• De la satisfaction personnelle.

Le contrat de coaching

Cet accompagnement se fait dans le cadre d’un contrat de coaching portant sur des objectifs professionnels formalisés entre le coach, la personne coachée et l’entreprise.
Dans ce contrat nous distinguons :
• Les résultats attendus par l’entreprise : c’est-à-dire les élements observables attendus qui motivent la décision de mettre en place un coaching.
• Les objectifs de la personne coachée : les moyens mis en œuvre par la personne coachée et qui sont sous son contrôle pour parvenir aux résultats attendus par l’entreprise.
• Le travail confidentiel de coaching : travail, guidé par le coach, de la personne coachée sur elle-même dans le cadre d’un objectif professionnel découlant des attentes de l’entreprise.

Confidentialité : les deux premiers éléments (résultats attendus et objectifs) sont connus de l’entreprise, de la personne coachée, du coach. Le travail en séance fait l’objet d’une stricte confidentialité.

La méthode utilisée : La PNL, une approche de prise en main personnelle.

La PNL permet de travailler sur les émotions, les valeurs, les conflits internes, les comportements gênants pour faciliter les changements nécessaires. Elle se fonde sur les principes suivants :
• Toute expérience est utilisable comme un apprentissage.
• Chaque personne possède l’ensemble des ressources dont elle a besoin. Il est toujours possible d’accéder à une ressource, une capacité.
• Chaque personne est responsable de ses émotions. Une émotion est le résultat de l’appréciation inconsciente de l’interaction d’une personne avec son environnement à un moment donné.
• Chacun a sa propre vision du monde. La manière dont on interprète un événement n’est pas l’événement lui même. Chacun peut travailler sur son interprétation.
• Chacun agit toujours au mieux de ses possibilités vis-à-vis de lui-même. Les actes sont au service des valeurs. Il est possible de modifier ses comportements pour mieux satisfaire ses valeurs.

La démarche se résume en quatre points

 • OBJECTIF : Concrètement à quoi la personne veut aboutir la concernant ?
C’est la définition de la cible et du contrat de projet de la personne coachée vis à vis d’elle même.
• ANALYSE : Comment est percue la difficulté ?
C’est l’analyse de l’existant du processus interne à la personne à aujourd’hui.
• CHANGEMENT : Quel est le chemin pour changer ? Quelle technique à acquérir ?
C’est la phase de développement, test et mise en place du projet.
• MESURE : D’une séance à l’autre nous évaluerons l’impact en situation.
C’est la phase de conduite du changement et ajustement en fonction des effets de bord.
Ces quatre phases s’enchaînement en spirale.

Une séance de travail comprend

• Des échanges verbaux pour faire émerger vos problématiques personnelles récurrentes,
• Des phases de guidage pour éclaircir en douceur les aspects déstabilisants ou douloureux.
• Des explications sur des outils de communication , de gestion des émotions à utiliser.

7 exemples concrets

La direction de grands projets
• Le cas de figure
– Etre à l’aise face à des personnes qui disent non sans expliquer, qui se figent telle une statue sans aucun signe de collaboration.
– Rester en contact avec les équipes, ne pas s’isoler. Faire prendre conscience aux autres qu’ils se trompent sans imposer.
– Ne pas brusquer les décisions, les faire émerger par consensus et par par opposition d’idée. Créer des convergences entre des points de départ différents au lieu de favoriser les oppositions.
• Le coaching porte sur :
– Apprendre à évaluer jusqu’où il faut s’opposer et batailler quand les signes de « victoire » ne peuvent venir de l’extérieur mais dépendent uniquement de l’évaluation personnelle que fait la personne sur elle même.
– Savoir attendre et savoir à quel moment proposer ses solutions si besoin.
– Apprendre les différences dans le fonctionnement et le système de valeurs des personnes pour favoriser la cohésion d’équipe.
La gestion du changement
• Le cas de figure
Allier le besoin d’avancer dans la mise en place, de ménager les personnes, de respecter les décisions du comité directeur, mais aussi de négocier des aménagements ou de les faire remonter pour accord.
• Le coaching porte sur :
– ses propres réactions face à des retours en arrière répétés, les valeurs personnelles d’efficacité et de collaboration
– ses capacités à expliquer
Les comités
• Le cas de figure : dans des comités stratégiques comment se maintenir dans un état d’esprit positif de collaboration et garder sa motivation pour avancer.
• Le coaching porte sur :
– ses propres réactions face « à la mauvaise fois »
– ses propres récations face à l’immobilisme
– mise en place d’une stratégie d’écoute active : écoute, reformulation, questionnement, ressource de calme.
– apprendre à faire une analyse systèmique des relations
– apprendre à faire une analyse systèmique des responsabilités : demandr aux autres ce qui dépend d’eux, et si besoin faire venir d’autres interlocuteurs.

Le commercial qui agir au bon moment
• Le cas de figure : lors d’un entretien commercial retrouver de l’aisance et de la confiance pour oser insister auprès d’un client qui traîne un peu à signer, et le faire au bon moment.
Allier l’opportunisme à la recherche de la récompense de ses efforts, en évaluant l’état d’esprit du client et en replaçant ce moment dans l’ensemble de la relation.
• Le coaching porte sur :
– la problématique personnelle de confiance en soi
– la largeur de la perception du temps
– la sensiblité à la dimension humaine


Affirmer une position fermement et posément
• Le cas de figure : un bon ingénieur reste en retrait car il ne sait pas s’affirmer sans s’énerver. Ce retrait entraîne pour lui de l’inconfort et pour l’entreprise c’est un facteur de risque.
• Le coaching porte sur :
– le décriptage de la stratégie de l’ingénieur à évaluer s’il est important de répondre ou non.
– la gestion du stress, la problématique personnelle pour accéder aux ressources de détermination, calme et professionnalisme.


Gérer les conflits dans une équipe
• Le cas de figure : un Directeur de département se trouve confrontée à une opposition verbale violente entre deux personnes.
Les deux sont de très bon ingénieurs dans leur domaine, et la force de l’opposition dépasse largement l’importance du thème discuté.
• Le coaching porte sur : sa réaction face à un conflit
Les postes transverses, de support
• Le cas de figure : « Mon travail n’intéresse personne et je dois tirer tout le monde tout le temps pour que cela bouge. En plus mon positionnement dans l’organigramme n’est pas clair. »
• Le coaching porte sur :
– la différence de vitesse de réflexion entre les intervenants,
– la différence entre point de vue et vérité,
– distinguer la souplesse sur les moyens et les chemins, la rigueur sur les directions à suivre,
– le ton des interventions pour motiver les autres, pour signaler un problème,
– analyse systémique du rôle d’électron libre et le besoin de reconnaissance.

Informations pratiques

Lieu : à Vélizy bas ou sur site.
Informations sur demande au 06.07.32.73.75